L’angoisse du 8e mois de bébé

Vers le 8e mois de bébé est en situation psychologique de totale dépendance de sa mère. Il sait maintenant très bien la différencier des autres adultes. Elle est pour lui unique et irremplaçable : c’est son îlot de sécurité. Il ne comprend pas la raison d’une séparation ; le départ de sa mère est vécu comme un abandon. Il ne sait pas qu’elle peut revenir, d’où cette angoisse difficile à gérer.

Mais cette angoisse prouve la force de l’attachement qui le lie à sa mère. Le bébé change de comportement vis- à-vis des personnes inconnues. Il refuse de rester avec une personne qu’il ne connaît pas ou qu’il n’a pas vue depuis longtemps.

Votre tout petit exprime son angoisse par des pleurs, des cris, se cache les yeux ou se détourne en hurlant de la personne qui veut le prendre dans les bras et qu’il ne connaît pas. Il distingue les personnes aimées des autres. C’est la plus mauvaise période de mise en garde, que ce soit à domicile ou en crèche familiale ou collective.

Si l’âge de la garde commence à 8-9 mois.  La difficulté de la séparation d’avec la mère sera beaucoup plus grande. Et l’enfant va manifester son désarroi un certain temps.

Il est important de lui laisser un objet familier (nounours, doudou ou linge portant l’odeur de la maman) pour le sécuriser. (voir mon article sur « L’objet transitionnel – Le doudou»)

Cette situation sensible se poursuit souvent jusqu’à l’âge d’un an. Mais les progrès n’en seront pas pour autant freinés, les connaissances intellectuelles et le développement moteur progressent.

À l’âge d’un an, la relation avec l’adulte lui est plus facile : il se détache peu à peu de sa mère. L’enfant devient plus sociable.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *