Une pédagogue à connaître : Maria MONTESSORI

Maria Montessori

 

Maria Montessori (1870-1952) est la première femme médecin qui croit aux ressources sous-jacentes de l’enfant, qui sait quand il a besoin de découvrir, d’apprendre. Selon Maria Montessori, écouter l’enfant est une façon de sauver l’humanité. Sur cette base, elle met en place la pédagogie scientifique dont les grandes lignes sont les suivantes :

Le libre choix : les enfants décident seuls de manipuler tel ou tel matériel pédagogique. La seule obligation est de ranger le matériel utilisé à une place déterminée, la liberté s’arrête dans le souci du respect du groupe. Chaque matériel est en un seul exemplaire, cette notion met donc l’enfant en relation avec ses besoins présents et les caractéristiques de son âge. Cela implique :

– la répétition (même activité autant de fois que l’enfant le veut, ce que l’adulte doit respecter) ;

– la concentration ;

– la volonté (l’activité est initiée par la volonté de l’enfant et non par celle de l’adulte) ;

– l’autodiscipline (l’adulte ne doit pas chercher à obtenir la discipline par la contrainte).

 

L’esprit absorbant : l’enfant absorbe le monde qui l’entoure et l’analyse ensuite.

Les périodes sensibles : il s’agit de périodes au cours desquelles l’enfant montre une sensibilité particulière à quelque chose, développe plus facilement certaines aptitudes et s’intéresse plus intensément à certaines activités. Tous les enfants présentent les mêmes périodes sensibles, mais pas forcément au même âge ni avec la même intensité.

 

La devise de Maria Montessori est : « Aide-moi à faire tout seul », pointant l’importance de l’autonomie de l’enfant.

 

De nombreuses écoles Montessori ont été créées, elles sont dites « montessoriennes » et sont privées. Ces écoles prônent et utilisent de nombreux outils pédagogiques :

– adaptation du mobilier et outils à la taille de l’enfant;

– organisation de la classe en « coins » dédiés à des activités précises;

– présence d’un matériel adapté à la progression de chaque enfant et avec lequel il peut, tout en jouant, effectuer des acquisitions fondamentales ;

– souci de favoriser l’attention de l’enfant dans toute l’activité ;

– liberté laissée aux enfants de choisir des activités parmi des propositions.

Qu’est ce que vous en pensez si je veux faire une formation Montessori? Mais que ça coûte trop cher pour moi…

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *